L’actualité des ventes de voitures

Tous les amoureux et passionnés de voitures s’y retrouvent chaque début d’année : le salon Retromobile (auquel nous avons consacré un article l’année passée) et le Festival International d’Automobile, se sont terminés il y a quelques jours.

iris2065588956762509041

Retromobile est le salon international des voitures de collection, qui a lieu à Paris du 8 février au 12 février 2017. La 42è édition du salon Retromobile a accueilli pendant 5 jours 118 266 visiteurs, il s’agit d’une hausse de la fréquentation de 8% par rapport au salon de 2016.

En parallèle du salon Retromobile, le Festival International Automobile se déroule à l’hôtel des Invalides et nous laissait découvrir des voitures de collection mais aussi des concept cars.

1965-ferrari-275-gtb-scaglietti-1
Le coup de cœur de Paris Art Review : le lot 157 de la vente RMauctions 1965 Ferrari 275 GTB by Scaglietti, vendu 1.932.000€ estimé entre 1.800.000€ to 2.200.000€. ©: motorward.com

Quel meilleur contexte que celui-ci pour organiser une vente aux enchères d’exception de voitures de collection ? Les 2 salons ont-ils tenu leurs promesses d’enchères folles et voitures de collection d’exception ? Les ventes de voitures de collection sont réalisées par 3 opérateurs principaux qui sont Artcurial, Bonham’s et RMAuctions. A elles trois, ces maisons réalisent  89% du volume total des opérations.

Les maison RM Auctions accompagnée de Sotheby’s sont les premières à ouvrir le bal le 8 février 2017, dans un écrin à la hauteur des lots vendus : au sein des Invalides. L’exposition est ouverte au public, si vous n’êtes pas à Paris il y a toujours le catalogue en ligne afin de pouvoir admirer les lots.

La maison anglaise Bonham’s a pris le relai le 9 février 2017, toujours au sein du Grand Palais, à son habitude. L’entrée de l’exposition (mercredi 8 de 9h à 17h30 puis jeudi 9 à partir de 9h) est payante sauf si vous étiez munis du catalogue de l’exposition.

Enfin, au sein du salon Retromobile, la maison de ventes française Artcurial organise sa vente le 10 février 2017. Cette vente était attendue avec impatience : l’année passée les enchères étaient montées jusqu’à 32 millions d’euro, sous le marteau de maître Poulain qui a fait monter les enchères pour une Ferrari 335 S Spider de 1957.

Qu’en a t-il de la vente Artcurial de cette année ? La vente a duré 8 heures et 500 personnes s’y sont inscrites. Elle a atteint un total de 33 611 069 € (frais compris) contre 55 710 982 € l’année passée (frais compris). On se rappelle notamment l’année dernière du résultat de record mondial absolu pour une voiture atteint par une Ferrari 335 S 32.075.200 € avec les frais. Le taux d’invendu est tout même de 22%.

Malgré des lots incroyables, les résultats de la vente de la maison Artcurial sont inégaux. Des lots aux estimations très hautes sont partis à l’estimation basse, tandis que des lots estimés à un prix moindre ont été vendus très chers. 59 lots ont dépassé les 100.000 €, 11 lots ont dépasse le prix de 500.000 € et 7 heureux lots dépassent la barre du million €.

Zoom sur les ventes de voitures lors de l’année 2016 :

D’après le Conseil des Ventes Volontaires, le secteur de l’art et des objets de collection (qui comprend les voitures de collection) a vu ses ventes augmenter de 5% par rapport à l’année 2015. Le volume des ventes de ce secteur s’élève à 1,39 milliard d’euros (ce chiffre ne comprend pas les frais).

Les voitures d’occasion et de collection font partie des 3 « secteurs clés » du marché de l’art de l’année 2016.

En 2016, les ventes aux enchères de véhicules d’occasion ont progressé de 12% par rapport à 2015, pour atteindre un volume de 1.315 million d’euro en 2016. Les ventes de véhicules d’occasion par les sociétés d’enchères ont progressé de 11% par rapport à 2015 (chiffres diffusés le 22 janvier 2017 par le CVV).

Pour les voitures de collection, le marché de ce secteur se stabilise et progresse de 1.6% par rapport à l’année 2015. Le volume des transactions représente en 2016 plus de 109,7 millions d’euros hors frais. En 2015, ce secteur avait un volume de ventes de 108 millions d’euros.

En France, ce sont 1216 voitures de collection qui ont été vendues en 2016. Le pourcentage d’invendus qui s’élève à 35%, peut être inquiétant car il était seulement de 25% l’année passée. Ce taux est peut-être du à l’entrée sur le marché nouveaux acteurs tels que les maisons de ventes, Aguttes, Osenat, Leclere, qui ont fait augmenter le taux d’invendus.

8_1
Un autre coup de cœur de Paris Art Review vendu par la maison de ventes Leclere. Lot n° 8 estimé entre 90.000€ et 120.000€, vendu 110.000€ le dimanche 10 avril 2016 à l’hôtel des ventes parisien Drouot. Jaguar type E V12 de 1974. ©: maison de vente Leclere
Lors de la vente prestige Artcurial Rétromobile, qui a eu lieu au Grand Palais, le  5 février 2016 a été adjugée une Ferrari 335 Sport Scaglietti, un modèle de 1957 pour 26,9M€ (hors frais).

Il n’est pas absurde d’affirmer qu’en 2016, Paris a confirmé, ou du moins maintenu son positionnement de marché de référence sur les ventes de véhicules de collection.

NB: Les voitures de collection datant d’avant 1960 et les poids lourds de collection n’ont désormais plus l’obligation de passer le contrôle technique, selon un décret publié le 20 février 2017 au Journal officiel.

Gwenola Bovis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s